Accueil > Actualités > Les dernières actualités > Optimisation du PMSI pour les hôpitaux locaux bretons

Optimisation de la gestion du PMSI pour les hôpitaux locaux bretons

31/10/2011

Le SIB a mis en place en 2011, le service PMSI Web, service dédié aux hôpitaux locaux pour améliorer le recueil PMSI dans le contexte  de l'arrivée de la T2A.

Amélioration de la gestion du PMSI pour les hôpitaux locaux bretons

Le projet est né du besoin des hôpitaux locaux bretons d'être accompagnés par un DIM mutualisé pour le passage à la T2A , dans un contexte où l’ORS Bretagne, qui gérait de façon historique le traitement des données PMSI de ces établissements, allait devoir arrêter progressivement cette activité dans la perspective du passage à la T2A.

Le service a été déployé sur 17 hôpitaux locaux bretons  entre avril et septembre 2011, sous la responsabilité de Mme Carole Dagorne, Médecin de Santé publique au SIB, assistée d'un TIM.

Un espace personnalisé  permet à chaque  établissement  d'échanger ses fichiers PMSI de façon sécurisée avec le service DIM du SIB*, et  offre l’accès à des services communs (actualités, foire aux questions). L’équipe DIM du SIB répond aux questions sur le PMSI et la T2A via l’espace d’échanges ou par téléphone, supervise les contrôles des données PMSI, et produit des tableaux de bord dont le rythme est synchronisé avec celui des transmissions aux tutelles  : mensuel en médecine (MCO) et bimestriel en soins de suite et réadaptation (SSR).

Cette équipe est en lien avec les équipes de support de logiciels PMSI et administratifs diffusés par le SIB, afin de régler les problématiques inhérentes à ces logiciels, et pour appuyer les demandes d’évolution pertinentes.

Dans une démarche d'amélioration continue du service , deux groupes de travail vont être prochainement créés : l'un pour intégrer de nouveaux indicateurs de pilotage aux tableaux de bord PMSI , l'autre sur un service mutualisé de comptabilité analytique et financière  pour les hôpitaux locaux, dans l'optique de l’arrivée de la T2A en 2013 pour le MCO et le SSR.

Ces services qui vont s'étendre à d'autres établissements  du Grand Ouest sont naturellement accessibles à tous les établissements qui le souhaitent et en particulier ceux déjà  pris en charge par l'ORSB.

* Les données indirectement nominatives imposent que les données soient hébergées par un hébergeur agréé de données de santé comme le SIB.